RETIFWEB.NET Site gratuit & sans publicitéRETIFWEB

dernière modification de cette page 24/06/14


CoursInput 1

Tranche d'entrée audio input cubase

Maîtriser les tranches d'entrée de Cubase

Les tranches de consoles de cubase "audio input" sont souvent mal comprises. En effet, elles se situent au point précis qui différencient la capture analogique de la capture numérique.

Ce (ou ces) tranches découlent directement du paramétrage de "vst connection"
Vst connections

Ce qui est troublant est la présence de réglages en tous genres, gains, inverseur de phase, pan, niveau, égaliseur, effets d'inserts....

overview input

En toute logique, ces paramètres sont gérés ailleurs, de manière hardware par notre préampli ou la partie préampli de notre carte son.

En revanche, les commandes send et monitoring sont absentes. L'absence du choix de la sortie ainsi que de la commande d'enregistrement sont assez logiques.

Voici une tranche audio normale pour comparaison :

tranche audio normale

 

Tous les réglages manipulés sur cette tranche s'appliqueront (définitivement) au matériel audio capturé lors de l'enregistrement.


Le dessein de l'équipe de programmation du logiciel est difficile à comprendre : pourquoi est-il possible de manipuler de tels réglages qui font double emploi avec les réglages du préampli physique de l'installation ?

Les conséquences de la manipulation de ces réglages ne sont pas anodins :

Exemple
Manipulons le gain ou le niveau de cette tranche d'entrée :

- cas a) nous constatons qu'il y a trop de niveau en entrée et nous diminuons le gain ou le niveau de la tranche d'entrée. Allons nous éviter ainsi la saturation ? Certainement non ! Il n'y aura pas de saturation au niveau du signal capturé mais il y aura saturation du signal audio capturé puisque le niveau observé dans l'entrée du logiciel est directement lié au niveau de l'étage d'entrée de notre carte son, le signal enregistré sera moins fort mais saturé au niveau de l'entrée de la carte son. Si nous voulions éviter la saturation, il nous fallait baisser le gain du préampli en amont de l'entrée de la carte son.

-cas b) nous constatons qu'il y a trop peu de niveau en entrée et nous augmentons le gain ou le niveau de la tranche d'entrée. Allons nousainsi retrouver le signal manquant ? Certainement non ! nous n'augmenterons que le souffle puisque le niveau observé dans l'entrée du logiciel est directement lié au niveau de l'étage d'entrée de notre carte son, le signal enregistré sera plus fort mais bruité à cause du manque de niveau de l'entrée de la carte son. Si nous voulions obtenir plus de niveau, il nous fallait augmenter le gain du préampli en amont de l'entrée de la carte son. Le logiciel ne peut pas, par amplification numérique, récupérer du signal lorsqu'il n'y en a pas.

Penchons nous sur le manuel (pour Cubase 4 page 76)

Régler les niveaux d’entrée
Lorsque vous enregistrez du son en numérique, il est essentiel de régler les niveaux d’entrée correctement – suffisamment fort pour s’assurer d’un bruit de fond minimal et d’une qualité audio maximale, mais en évitant à tout prix la distorsion numérique (écrêtage). Cette distorsion se produit habituellement au niveau de l’interface audio, lorsqu’un signal analogique d’entrée est converti au format numérique par les convertisseurs A/N de la carte.

Pour l'instant, nous sommes d'accord avec le manuel, le gain doit se régler au niveau du préampli précédant la numérisation.

• Si vous utilisez Cubase, il est aussi possible qu’un écrêtage se produise lorsque le signal audio est retranscrit en un fichier audio sur votre disque dur après les bus d’en-trée. Comme* dans Cubase vous pouvez ajuster les niveaux, ajouter de l’égalisation ou des effets au niveau des bus d’entrée, il peut arriver que cela rende le signal trop fort à ce stade et provoque de la distorsion.
*lire "puisque" note de BR

C'est là, cher lecteur, que je m'interroge, quel est l'intérêt de manipuler le signal enregistré alors que ce signal pourra être manipulé à postériori, de manière réversible pour un résultat indentique ?

Continuons à lire le manuel :

Dans Cubase vous vérifiez le niveau d’entrée dans la voie. Pour vérifier le niveau du signal “brut” entrant dans la carte audio, vous devez régler les indicateurs de niveau sur “Mètre d’Entrée”. Dans ce mode, les indicateurs de niveau du canal d’entrée afficheront le niveau du signal à l’entrée du bus, avant tout ajustement tel que le réglage de gain d’entrée, l’EQ, les effets, le volume ou le panoramique:
1. Faites un clic droit dans la console. Le menu contextuel de la console apparaît.
2. Sélectionnez le menu “Réglages globaux des mètres” et assurez-vous que “Mètre d’Entrée” est activé.
3. Déclenchez la source audio et vérifiez les mètres de niveau de la voie d’entrée. déalement, le signal doit être aussi élevé que possible sans dépasser le 0dB (le témoin d’écrêtage (Clip) du bus d’entrée ne doit pas s’allumer). Le témoin d’écrêtage (Clip).
4. Si nécessaire, ajustez le niveau d’entrée selon l’une des méthodes suivantes:
• Réglez le niveau de sortie de la source sonore ou de la console de mixage externe.
• Si possible, utilisez le logiciel fourni avec l’interface audio pour régler les niveaux d’entrée, suivant les instruc- tions livrés avec la carte.
• Si votre carte audio reconnaît la fonction du Tableau de Bord ASIO, il doit être possible d’effectuer des réglages de niveau d’entrée. Pour ouvrir le Tableau de Bord ASIO, ouvrez le dialogue Configuration des Périphériques à partir du menu Périphériques et dans la liste située à gauche (sous “Système Audio VST”), sélectionnez votre carte audio. Lorsqu’elle est sélectionnée; vous pouvez ouvrir le Tableau de Bord en cliquez sur le bouton Tableau de Bord dans la section de réglages, à droite. L’étape suivante consiste à vérifier le niveau de l’audio re- transcrit sous forme de ficher. Ce n’est nécessaire que si vous avez effectué des réglages dans la voie d’entrée (ré- glage de niveau, EQ, insertion d’effets, etc.). Note égale- ment que:
• Si vous enregistrez au format 32 bits à virgule flottante, a résolution en bits ne sera pas réduite – ce qui élimine tout risque d’écrêtage à ce stade. En outre, ceci préserve intégralement la qualité du signal. De ce fait, n’hésitez pas à choisir le format 32 bits à virgule flottante lorsque vous enregistrez avec des effets, voir “Enregistrer avec des effets (Cubase uniquement)” à la page 79*.
• Si vous enregistrez au format 16 ou 24 bits, la réserve disponible sera moindre, ce qui peut occasionner de ’écrêtage si le signal est trop élevé. Pour éviter cela, ajus-tez le niveau du signal de la façon suivante:

1. Ouvrez le menu contextuel de la console et sélection- nez “Mètre Post-Fader” dans le sous-menu “Réglages glo- baux des Mètres”.
2. Réglez la voie d’entrée, en ajoutant ou non de l’EQ et/ ou des effets. Avec certains effets, il faudra peut-être ajuster le niveau du signal entrant dans l’effet – pour cela, servez-vous du potentiomètre de Gain d’Entrée (notez que vous devez appuyer sur [Maj.] ou [Alt]/[Option] pour régler le Gain d’Entrée).
3. Relisez l’audio et observez le mètre de niveau de la voie d’entrée. Le signal doit être aussi élevé que possible sans dépasser le 0 dB (le té- moin d’écrêtage du bus d’entrée ne doit pas s’allumer).
4. Si nécessaire, utilisez le fader de la voie d’entrée pour affiner le niveau du signal.

* allons plus loin dans le manuel et visitons "enregistrer avec des effets"

Enregistrer avec des effets (Cubase uniquement) On enregistre généralement des signaux audio “bruts” (sans traitements) et l’on ajoute des effets de façon non- destructive lors de la relecture comme cela est décrit dans le chapitre “Effets Audio” du document pdf séparé “Référence des Plug-ins”. Néanmoins, Cubase permet aussi d’ajouter des effets (et/ou de l’EQ) au moment même de l’enregistrement. Cela s’effectue en ajoutant des effets d’insertion et/ou en faisant des réglages d’EQ sur la voie d’entrée de la console. Remarque:
Les effets feront alors partie intégrante du fichier audio lui-même – vous ne pourrez pas modifier les réglages de l’effet après l’enregistrement. À propos du format d’enregistrement Lorsque vous enregistrez avec des effets, il est conseillé de régler le format d’enregistrement (résolution en bits) sur 32 bits virgule flottante à partir du dialogue Configura- tion du Projet dans le menu Projet. Notez que cela n’est absolument pas obligatoire – vous pouvez aussi enregis- trer avec des effets au format 24 ou 16 bits. Le format 32 bits à virgule flottante offre cependant deux avantages: • Avec le format 32 bits à virgule flottante, vous ne crai- gnez aucun “écrêtage” (distorsion numérique) dans vos enregistrements. Ce phénomène peut bien sur être également évité avec les enregistre- ments en 24 ou 16 bits, mais nécessite une plus grande attention en ce qui concerne les niveaux. • En interne, Cubase traite l’audio au format 32 bits vir- gule flottante – enregistrer au même format signifie que la qualité audio ne sera en aucun cas altérée. Parce que le traitement d’effet dans la voie d’entrée (ainsi que tous vos réglages de niveau ou d’EQ effectués ici) se fait au format 32 bits. Si vous enregistrez en 16 ou 24 bits, l’audio sera converti vers une de ces résolutions plus faibles lors de son écriture sur un fichier – avec pour ré- sultat possible, une dégradation du signal. Notez aussi que la résolution réelle à laquelle fonctionne votre carte audio importe peu. Même si le signal qui pro- vient de votre carte audio “affiche” une résolution de 16 bits, il passera en 32 bits après l’ajout des effets dans la voie d’entrée.

Tout ceci nous démontre que cette fonctionnalité est dangereuse à de nombreux points de vue et que sauf cas très particuliers, nous devons éviter d'utiliser cette possibilité.

La seule fonctionnalité que nous aurions pu souhaiter eût été de disposer d'envois auxiliaires vers control room ou d'envois auxiliaires vers les bus de sorties ou d'effets, afin de pouvoir gérer des cas particulier de monitoring pendant l'enregistrement. L'organisation stratégique du logiciel est différente de cela et nous sommes conduits à utiliser la fonction monitoring des pistes et/ou le control room. Tout ceci n'est pas grave en soi, l'important est de bien comprendre les tenants et aboutissants de cet aspect afin d'exploiter au mieux notre logiciel.

Envoyer sur mon Kindle
Afficher une version de cette page adaptée aux lecteurs braille ou audio et permettant l'impression