RETIFWEB.NET Site gratuit & sans publicitéRETIFWEB

dernière modification de cette page 6/11/13

Cours Video

Prise de son en 5.1


 

Il va de soit que nous allons réaliser un DVD en 5.1 au format Dolby Digital AC3 et/ou au format DTS. Mais nous pouvons envisager aussi de disposer d'une prise de son supplémentaire en stéréo non compressée.

Il nous faut réfléchir à la position virtuelle que nous souhaitons donner au futur spectateur de notre DVD. Souaitons-nous le positionner au cœur de l'orchestre ou du groupe, le mettre à la position du chef d'orchestre ou à la position des spectateurs. Cette décision gouvernera les choix de positions de nos micros.

Nous allons exploiter notre connaissance de la prise de son au couple pour réaliser cet enregistrement et disposer nos micros. Simplement nos compétences sont adaptées à un sytème d'enceintes formant un angle de 60° devant l'auditeur alors que cette fois nous devons prévoir une prise de son pour trois enceintes orientées parallèlement dans l'axe de la salle. Pour la partie surround (environnement) nous devons prévoir une diffusion adaptée à des paires d'enceintes face à face dans l'axe transversal de la salle parfois couplées avec une paire d'enceintes arrières.

5.1

Concert acoustique

Les expériences menées au Conservatoire de Caen par le technicien du conservatoire à l'occasion des premières expériences dans ce domaine (article) nous servent beaucoup ici. Il s'agit de mettre en place un couple variable classique dans ses principes destiné à alimenter les enceintes avant gauche et droite à ceci près que le dispositif choisi (stéréophonie d'intensité ET de phase) doit ménager un espace de réverbération excessive au centre par rapport au son direct (effet Moïse dit-on parfois) qui sera comblé par un microphone hyper cardioïde central alimentant l'enceinte avant centrale du dispositif 5.1. Cependant, notre réflexion ne doit pas éluder le fait que les trois micros avant constituent, pris deux à deux, trois couples (gauche et centre, gauche et droite, centre et droite). Nous devons également garder à l'esprit qu'il y aura des auditeurs de l'extême gauche à l'extrême droite du plan des enceintes de diffusion. En stéréphonie, nous considérons qu'il y a un seul auditeur placé à la pointe d'un triangle constitué de lui même et des deux enceintes, orientées face à lui de 30°.

La disposition des micros pour les enceintes surround doit tenir compte de ce que l'on souhaite faire ressentir au spectateur en matière d'environnement sonore. Un ensemble de micros peut être utilisé, chacun étant enregistré séparément afin que nous disposions lors du mixage, de tous les éléments nécessaires pour constituer notre espace acoustique

Voici un dispositif
artisanal vu de dessous.
micros 5.1

Cependant l'industrie nous propose des systèmes clés en main.

Trinov trinov
Il existe aussi des supports spécialisés support

Le nouveau système de Michael Williams

M WilliamsM Williams

Il nous reste à assurer la prise de son pour le canal LFE (low frequency effect). Il s'agit de capturer les sons au dessous de 120 Hz ou 70 Hz selon le choix d'encodage pour les diffuser dans ce caisson de basse. Selon le résultat escompté et les sources sonores spécifiques disponibles, un ensemble de micros sera installé.

Le nombre de sources sonores à enregistrer séparément afin de permettre un mixage à postériori est très important et va nécessiter une carte son disposant de multiples entrées. La carte RME multiface avec ses huit entrées analogiques et ses dix entrées numériques semble un choix exemplaire mais de nombreuses autres cartes conviendront.

Nous répartissons nos entrées ainsi et nous leur attribuons à chacune une piste mono.

1 avant gauche

2 avant droite

3 centre

4 surround gauche

5 surround droit

6 surround gauche arrière salle

7 surround droit arrière salle

8 instrument grave 1

9 instrument grave 2

etc... selon le nombre de sources succeptibles d'être appliquées au caisson LFE.

En résumé, au CRR de Caen nous utilisons le dispositif suivant plus orienté vers la spacialisation de phase que d'amplitude:
largement au dessus du chef un couple cardioïde laissant un grand vague au centre (effet Moïse:-) et favorisant la réverberation au centre du champ stéreo (voir technologie du couple variable Michaël Williams)
Juste en arrière du chef (un peu au dessus de sa tête au dessous du couple ) un micro hypercardïoide
Derrière le chef un couple cardioide 0°/40 cm.
Le canal LFE est lui alimenté par les sons (au dessous de 120 Hz) du couple qui y sont dupliqués ainsi que les sons d'un ensemble de micros placés devant les instruments graves (y compris les grandes percussions) et, au mixage, passant par une ligne à retard pour les instruments les plus éloignés du couple et traversant un filtre passe bas (LPF) réglé à 120 Hz.

Concert électro-acoustique (sonorisé)

Dans ce cas, il nous faudra récupérer toutes les sources sonores au sortir du splitter de la sonorisation ou au niveau des sorties directes de la console. Quelques micros supplémentaires devront être utilisés pour capter la réverbération perçue dans la salle et les sons émis par le public.

Toutes les sources seront enregistrées sur des pistes séparées, cependant en cas de besoin des prémixages pourront être effectués avec toutes les précautions d'usage. afin de permettre un mixage satisfaisant.


48 kHz ou 96 kHz

Le dispositif de prise de son étant en place il faut veiller à quelques aspects : le taux d'échantillonage doit être réglé à 48kHz (éventuellement 96 kHz) et pas à 44,1kHz pour éviter des conversions ultérieures risquant d'altérer la qualité du son.

Pas d'interruption

Dans la mesure où nous devrons synchroniser ces pistes sons avec les vidéos, il ne faudra pas arrêter l'enregistrement une fois qu'il sera lancé pour éviter toute difficulté ultérieure.

Les articles

La prise de son (son multical 5.1)

La prise de vue (Multicamera )

Le traitement du son dans Cubase Steinberg

Le montage video dans Vegas Sony

L'authoring du DVD

 

Comprendre la lecture audio des DVD vidéos

 

 

Envoyer sur mon Kindle
Afficher une version de cette page adaptée aux lecteurs braille ou audio et permettant l'impression